Home / Accueil / Propos tenus sur Macky à l’endroit de la Casamance : Sonko ne regrette rien et demande à ses moralisateurs de se « taire »
www.tvscoop.net

Propos tenus sur Macky à l’endroit de la Casamance : Sonko ne regrette rien et demande à ses moralisateurs de se « taire »


L’opposant Ousmane Sonko ne regrette en rien ces propos tenus lors de la présentation de condoléances des leaders de Yewwi Askan Wi à Bignona (Sud du Sénégal) aux familles de victimes de la manifestation du 17 juin dernier.

Le maire de Ziguinchor avait soutenu que :  » Macky Sall a un problème avec la Casamance et les Casamançais. Depuis que le Sénégal est Sénégal, de Senghor à maintenant, il n’y a aucun Président qui a traité la Casamance de cette façon. Cette stigmatisation qui cible spécialement les fils de Casamance, en particulier, tous ceux qui ont un nom à consonance Diola, c’est vraiment trop ».

Ce dimanche en marge à une déclaration tenue à l’occasion de la fête de Tabaski, le maire de Ziguinchor a martelé qu’il défendrait les autres communautés avec la même hargne qu’il défend la Casamance. Mieux, il exige des moralisateurs de la République qui se sont indignés de sa sortie de « se taire » comme ils n’ont pas « le courage de dénoncer cette stigmatisation » dont la région du Sud fait face.

« Mon ambition ce n’est pas de diriger la Casamance mais le Sénégal.  Donc sachez que personne ne peut me mettre en mal avec les Sénégalais. Ces pratiques dont la Casamance est victime je l’aurais dénoncé si ça concernait les foutankés, les baol-baols ou les saloum-saloum, je l’aurais dénoncé avec la même rigueur », a t-il fait savoir à qui veut l’entendre.

Il poursuit qu’en cette jour de fête qu’est la la Tabaski qui renvoie à la joie, malheureusement, regrette Ousmane Sonko  » ici en Casamance il se trouve que des familles ne peuvent pas fêter comme toutes les autres. Parce qu’elles sont en deuil. Ils se trouvent des familles dont les enfants ont été lâchement assassinés par des forces de l’ordre commandités par Macky Sall lui même », accuse t-il.

Rappelant la mort des autres jeunes en Casamance, le maire de Ziguinchor constate que cela  » devient assez répétitif en Casamance.  Mars 2021 à aujourd’hui sept jeunes ont été tués parce qu’ils manifestaient sans arme encore moins avec pierre. D’autres ont été torturés et malmenés. Cela est inadmissible et il faut y mettre un terme. »

« Quand and je parle de Casamance c’est au delà de l’ethnie. Seuls les ignares pensent que la Casamance rime avec ethnie. Cette stigmatisation des Casaçais se manifestent par un ciblage par des arrestations dans les manifestations. A Dakar et ailleurs où les forces de l’ordre se permettent de traiter les ressortissants de Casamance de rebelles. Et pourtant personne ne s’est indigné. A tous ces moralisateurs qui profitent de ma sortie (faisant allusion à celle de Bignona lors de la présentation de condoléances)  pour se ruer vers les medias et décréter des propos d’une extrême gravité je leur dis vos leçons vous pouvez les garder. Si vous n’avez pas courage de dénoncer ces dérives extrêmement graves qui créent le malaise en Casamance ayez au moins la pudeur de vous taire », exhorte t-il.

Concluant Ousmane Sonko a tenu à informer les Sénégalais qu’ aujourd’hui les familles de Idrissa Goudiaby et Alexis Diatta ne sont toujours pas avec la dépouille de leurs enfants.  « A Bignona le Procureur refuse de donner le corps. A Ziguinchor il prétend une contre expertise de l’autopsie », lâche t-il.

www.tvscoop.net

About admin

Check Also

Voici la liste des membres du nouveau gouvernement du Sénégal  ..

Les membres du nouveau gouvernement sont connus. Le decrét vient d’être lu par le secrétaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by TV SCOOP | Designed by TV SCOOP